BIO

VINCENT VANTYGHEM,

baryton, découvre le chant auprès de la basse Stephen RICHARDSON, étudie en Allemagne auprès de Rudolf AUE puis suit l’enseignement d’Alain BUET, de Margreet HONIG et Valérie MILLOT. Il participe aux masterclasses de la Fondation ROYAUMONT et de l’Académie Internationale de musique de VILLECROZE.

Il se produit en récital dans les foyers de l’opéra de Lille avec Christophe Simonet (Scottish Songs de Beethoven, le Schwanengesang de Schubert). Il chante en soliste dans de nombreux oratorios sous la direction d’Yves PARMENTIER et de Jean-Marie PUISSANT (Requiem de Fauré, de Brahms, de Mozart, les Carmina Burana, la messe en Si…).

À l’opéra, il chante Jupiter dans Orphée aux Enfers d’Offenbach dirigé par Jacques Schab (la Clef des Chants), Eutyro dans Ercole Amante de Cavalli dirigé par Gabriel GARRIDO (Académie d’Ambronay). Il crée et chante la fantaisie lyrique et burlesque «l’Amour aux Rayons»(Compagnie On-Off/ la Clef des Chants).

En juin 2007, il est Maitre Ducorbeau dans l’opérette contemporaine le Procès des Sorcières (Cie On Off/La Clef des Chants L.PETIT/E.OLIVIER), le 2ème Prince Tyrien dans Cadmus et Hermione de Lully (Poème Harmonique Vincent Dumestre/B.Lazar Opéra Comique), le 2ème notaire dans la Périchole d’Offenbach (Opéra de Lille/J.C Casadesus), le Musiklehrer dans Ariadne auf Naxos de Strauss (Fondation Royaumont/A.Engel), Zaretski dans Eugène Onéguine de Tchaïkowski (Opéra de Lille/P.Verrot/JY.Ruf), Toccato dans la Leçon de Chant Electromagnétique d’Offenbach (Le Rêveur d’Eux/La Clef des Chants), Calcante dans La Bohémienne de Favart (Les Paladins/J.Corréas-Opéra Théâtre de Lyon/A.Fornier), l’Égoutier dans la Botte Secrète de Terrasse au Théâtre de l’Athénée avec la compagnie Les Brigands. Il est le Devin dans le Devin du Village de Rousseau à Istambul (Les Paladins/J.Corréas). Il interprète en juillet 2012 le rôle de Wozzeck d’Alban Berg aux masterclasses d’interprétation à Royaumont sous la direction d’André Engel. Il est Tisiphone dans Hippolyte et Aricie avec Pygmalion (R.Pichon) à l’opéra de Bordeaux et à l’opéra royal de Versailles en 2013.

Vincent Vantyghem collabore régulièrement avec l’ensemble le Balcon dirigé par Maxime Pascal en Général dans le Balcon de Jean Genet et Peter Eötvös au théâtre de l’Athénée, puis dans le rôle du Père dans la Métamorphose de Kafka composée par Mickaël Lévinas. Il est L’Autre à l’opéra de Lille dans le Premier Meurtre d’Arthur Lavandier. Il chante le rôle titre dans Jakob Lenz au festival Dialoge de Salzburg en 2016 et qui sera repris en 2019 au théâtre de l’Athénée.  Il chante également sous la direction d’Alphonse Cémin au CRD de Genneviliers en créant le rôle de Ramirez, opéra bureaucratique composé par Tomas Bordalejo.

Parallèlement,  il est  Gavard père dans Yes de Maurice Yvain au Café de la Danse. (Frivolités Parisiennes),  Enrico dans l’Isola Disabitata à Louvain avec la Petite Bande (S.KUIJKEN).

On le retrouve en  2017 de nouveau dans une création lyrico-burlesque, Crise de Voix écrit par Gilles Defacque (Théâtre du Prato/la Clef des Chants) qui continuera de tourner dans les Hauts de France pour la saison 2018-2019

Vincent Vantyghem  participe régulièrement à l’écriture de spectacle en signant le livret d’un Vol de Bourdons (théâtre musical d’orgue – ZATBC / Le Rêveur d’Eux / Festival Contrepoints 62). Il crée et co-écrit  les 20èmes Rougissants, récital spectaculaire de l’entre-deux-guerres avec la compagnie Mots en Musique avec Donatienne Milpied qu’il retrouvera en 2018- 2019 pour un nouvel opus, Snouz, spectacle intergénérationnel de berceuses lyriques.

BIO PDF : EN FRANÇAIS / IN ENGLISH